Results 1 to 3 of 3
  1. #1
    Seedling Egzoset's Avatar

    Join Date
    Jun 2012
    Location
    Qc, Canada
    Posts
    180
    Thumbs Up/Down
    Received: 5/0
    Given: 8/0
    Rep Power
    10

    0 Not allowed! Not allowed!

    Cool La pipe à cent piastres d'Egzo.

    Salutations,

    Pour une rétrospective des antécédants prennez je vous prie une minute afin d'effectuer un bref survol en diaporama, cela en assumant que mes illustrations auront survécu assez longtemps:




    Au besoin on peut se référer à mon album-photo sur Google, en particulier en utilisant les noms de fichier que j'ai le plus souvent daté afin d'en favoriser l'indexage:




    D'autre part, notez qu'au départ il s'agit d'un texte de la section anglaise, tandis que ça c'est son aboutissement le plus récent dans ma langue maternelle:




    Surprise, du verre!! Avec ma touche patriotique!...

    Éh bin oui. Quoique cela me déplaise j'ai dû m'y résigner pour 2 raisons, d'abord parce qu'avec le recul j'ai commencé à redouter une possible exposition à de l'acide carbonique résultant en principe d'une éventuelle réaction chimique entre l'eau et le gaz carbonique produits en présence d'une chaleur intense elle-même générée par la combustion propre de gaz butane, même filtré...

    Pendant des années j'ai soutenu l'emploi de "clean-burning butane" en comparant ce gaz carbonique à celui des liqueurs douces, mais jamais personne depuis mon initiation de vaporiste en 2011 n'a semblé pousser la réflexion plus loin... Il m'aura donc fallu tout ce temps avant qu'un indice inattendu finisse par justifier enfin ma transition au verre!



    Il demeure que "l'outil" n'est en fait qu'un item parmi un ensemble de facteurs que j'ai fini par classer dans les termes suivants - sans autre prétention que les miennes:


    Neuro-Plasticité
    Contaminants
    Méthode de Consommation & Rituel
    Ingérence Socio-Toxique de Tierces-Parties


    Neuro-plasticité parce qu'il m'apparaït évident que même un cerveau âgé s'avère capable d'acquérir des compétences-santé, longtemps après une longue vie de fumeur aux doigts jaunes... J'avouerai candidement que ma courbe d'apprentissage ne fut pas sans frustrations, puisque comme pour bien d'autres ma destinée semblait pratiquement programmée par un environnement franchement défavorable au cannabis, de sorte à tendre spontanément vers l'auto-vilification en matière de "tolérance" au THC (i.e. rendant toujours l'excès de dosage davantage prévisible, sinon logique)! Après tout on se retrouve avec des dés pipés lorsque la toute 1ère compétence acquise par un fumeur typique de cannabis (ou dérivés) consiste en résumé à sonder les limites d'une collection d'abus mémorables. Ainsi la vie peut défiler sans parvenir à dépasser ce stade, du moins tant qu'on n'y réfléchit pas...

    J'ai beau m'opposer au prohibitionnisme, ça n'empêche pas de rechercher un meilleur équilibre et surtout si on souhaite un meilleur sort aux générations montantes. Par exemple, lorsque jeune étudiant je savais déjà moi-même que le cannabis ne tue pas et d'ailleurs il me suffisait de peu pour relaxer, au début anyway. Cependant dans ce contexte-là on songe spontanément aux concentrés (en parlant de hashish) et avec raison, vu que "ceci influence cela" et que l'outil lui-même finit par moduler nos profils de consommation, de même que la substance (ça va de soi!) et pourtant:




    Voici un vestige on ne peut plus éloquent de l'intervention humaine dans l'évolution génétique d'une plante. D'abord guidée par les propriétés directement observables du THC (sans doute très longtemps avant les pharaons d'Égypte...), puis plus récemment perfectionnée dans un contexte antagoniste post-Nixon créant defacto un marché lucratif à partir de pratiquement rien (sans pour autant oublier l'Acte de Pharmacie de Québec, imprimé en 1890)! Le tout suivi par danvantage d'ingérence dommageable mais cette fois sous une forme "thérapeutique" à base de CBD que le collège des médecins se voit contraint de tolérer puisque que ce cannabis-là ne "gèle" pas, ni même ne constitue la moindre menace contre la santé et/ou le bien publique si on se réfère à un aveu conjoint de l'ONU et de l'OMS publié en mi-Décembre 2017... Sans compter l'affaire des "traces" légales d'additifs visant essentiellement à compenser pour les travers d'une industrialisation franchement mercantile, dans un marché de prédateurs protégés par monopole, malgré les provisions de notre confédération canadienne datant de 1867 qui avait pourtant forcé la main de Harper, etc.

    Au-delà de ça je découvre des décennies plus tard que les statistiques du cannabis ont toujours été contaminées, tandis que l'essentiel réside d'abord dans la confiance (envers son "dealer") et que celle-ci ne se gagne pas à force de lois méprisantes ni tout le reste. Au contraire, l'idéal se résume à l'auto-suffisance fondée sur davantage de contrôle, lui-même soutenu par de l'information juste et pertinente. Cela inclut ensuite l'outil et son rituel correspondant, ce qui m'amène à expliquer enfin le second motif ayant provoqué ma transition vers un accessoire à l'eau.

    Le bio-feedback visuel:




    En fait s'il y a eu une constante dans mon évolution personnelle je dirais que c'est bien de celle-là qu'il s'agit. Ce qui correspond à ma 3ième catégorie (Méthode de Consommation & Rituel), mais pas seulement.



    Oubliez les promesses d'appareils "thermostatiques" où la convection n'en est pas toujours tandis qu'on semble faire abstraction de la dimension temporelle, i.e. dans un univers figé. Par bonheur ma solution donne accès au Vaporisme en mode PULSÉ ("burst") à peu de frais, ou plus précisément du "Pulse Heating" sensiblement apparenté aux appareils de mesure de JAi (ref.: "Induction Pyrolyzer") développés dès 1969... Alors que moi ici j'emploie du butane au lieu d'électronique...

    Aujourd'hui je songe qu'avec 10 ans de plus j'aurais pu pleinement réaliser mon concept de LAVACapsule auto-éclairante, dont la lumière durerait juste assez pour éclairer le fumet de l'intérieur pendant qu'on le produit par inhalation. Après tout un inducteur électro-magnétique peut sûrement aussi injecter de la puissance dans une bobine de captage "embarquée" à même la capsule, i.e. sans fil. Etc., etc.

    Idéalement les objectifs sont d'abord de protéger nos doigts des brûlures, en priorité. Supporter la flash-vaporisation (par impulsion), fournir un moyen simple d'effectuer l'entretien et possiblement la "reclaim" consistant à revaloriser les dépôts résineux (+ réduire d'autant la contrainte économique)... Je rêve d'applications genre Karaoke sur iPhone pour à la fois favoriser l'entraînement sécuritaire (basé sur des expériences antérieures partagées via un réseau social) et qui impliquerait éventuellement jusqu'à une dimension activiste, le jeu pouvant démontrer qu'un jeune cerveau serait aussi capable d'apprendre la modération qu'un adulte ou même un aîné (si seulement il en avait les moyens entre les mains alors que le papier à rouler s'impose encore, y compris à la SQdC)!! Pour tout dire on gaspille généralement une rare opportunité pourtant fournie gracieusement par la nature: un format de micro-encapsulation, filtrée sur la base d'une sélection génétique réalisée dans un format permettant le chauffage sélectif (des minuscules glandes des trichomes) mais sans nécessairement nier l'héritage de fragrances végétales associées, quoique pas aussi "nobles" dès qu'on doute du substrat déchiqueté qui par bonheur s'avère beaucoup plus massif/volumineux.

    Pour résumer j'y vois un processus reposant sur l'apport intense d'énergie en entrée puis de l'opacité optique en sortie, le tout localisé au sein d'une boucle manuelle de régulation (i.e. via contre-réaction) et c'est là justement que mon rituel s'exprime. Or cette autre dimension procure une large part du plaisir à consommer, hormis l'odorat et le goût, puisque voyez-vous la composante visuelle permet d'éviter non seulement l'exagération (et la combustion...) mais aussi le risque de tousser à répétition après une "faute d'opérateur". Tout le reste n'étant plus qu'un pré-requis aboutissant sur des exhalations ludiques d'ex-fumeur mais sans la partie vilifiante, dans la mesure du possible et pour un coût particulièrement raisonnable.

    Sur ce bonne journée, au plaisir!!
    Last edited by Egzoset; 06-19-2021 at 12:55 PM.
    http://www.jango.com/profiles/44436821

  2. #2
    Seedling Egzoset's Avatar

    Join Date
    Jun 2012
    Location
    Qc, Canada
    Posts
    180
    Thumbs Up/Down
    Received: 5/0
    Given: 8/0
    Rep Power
    10

    0 Not allowed! Not allowed!

    Default

    Re-salut,

    Ça y'est, l'opportunité de poursuivre ma lente progression vers une 1ère LAVACapsule tout-métal s'est enfin représentée et du coup mon appétit pour un brin d'action à la "Bat-Cave"...



    Avant que ne survienne la CoViD-19 (*) il me restait à bien mettre en pratique une intuition qui semble se confirmer comme solution finale aujourd'hui:


    Il s'agit d'arriver à centrer 2 marques situées de part et d'autre d'une section cylindrique en aluminium solide qui mesure soit 1½" ou 1¾" de diamètre; or pour ma part l'idée de se coller le mieux possible au concept original de la pipe brevetée VaporGenie semble plus que jamais réalisable et appropriée, j'ai donc choisi d'évaluer ces 2 tailles avec l'intention de pousser mon degré d'émulation jusqu'à la réalisation de "tops" en forme de sphères tout comme celles des modèles Classic et Bronze Sherlock:


    L'astuce a consisté à utiliser la pointe dure d'un "pied-à-coulisse" (caliper) pour former une accumulation de marques en forme d'arc près du centre, i.e. en déplaçant le point-pivot tout le long du bord pour graduellement circonscrire l'axe central de la pièce de manière aussi symétrique que possible.

    Hormis quelques rejets cela m'a procuré deux lots de 3 unités dont 1 excédentaire de chaque format en prévision de difficultés à venir, car à la fin il m'en faudra au moins une paire. Dans un cas j'aurai beaucoup de métal à enlever et dans l'autre il en manquera à moins de s'accommoder d'une sphère légèrement plus petite que la VG d'origine, en bois. Des bagues-de-bol d'épaisseurs différentes sont juxtaposées pour illustrer l'espace créé entre les sphères lorsque montées en configuration LAVACapsule, c'est d'ailleurs là (ou plus précisément sous la base annulaire plate du Monobloc) que j'entrevois possiblement loger les composants nécessaires, dont une bobine de captage "secondaire" pour alimenter des lampes DEL situées à même le corps de chaque "top" - ce qui a rapport avec mon éventuel "Plan-A" basé sur le chauffage par induction électromagnétique...

    Au départ j'ai tenté de trouer les pièces d'une seule traite mais j'ai eu beau centrer la mèche d'un côté elle ressortait toujours décentrée de l'autre, sans compter un risque élevé d'y coïncer solidement un bout de mèche brisée lorsque trop fine et ainsi finir avec encore un rejet de plus. Fort heureusement on n'a pas vraiment besoin de se casser la tête puisqu'il suffit de centrer aux deux bouts puis de percer par étapes successives en augmentant le diamètre et la profondeur progressivement jusqu'à ce que les trous se rejoignent quelque part au milieu. Cela a pour effet de déplacer les erreurs d'alignement au centre, hors de la vue; je commence avec une mèche mince n'allant pas plus loin que 2 fois son diamètre puis je recommence avec une plus grosse. À partir du moment où ça traverse il advient que mon trou "bord-en-bord" guide la mèche suivante et ainsi de suite, ôtant davantage les traces d'imperfection à chaque tour.

    Mais il y a un détail à ne pas négliger:


    Cette coupe est cruciale ou sinon on se ramasse avec une tour penchée et dès lors l'alignement sera impossible, on doit donc y porter beaucoup d'attention dans l'espoir de se simplifier la tâche plus tard. À noter qu'on donne ici dans le moyen-gros oeuvre et que la pièce devient brûlante avant la fin, alors des gants épais et une bassine d'eau froide sont également à prévoir...



    Mes résultats préliminaires ont paru particulièrement encourageants puisque l'erreur (en termes de longueur, en circonférence) n'a pas dépassé 1 pour-cent alors qu'il s'agit d'outils modestes de base dans un atelier de garage.


    Ayant réussi à reproduire des trous correctement alignés il reste à les agrandir vers ¼" (dia.) de sorte à pouvoir utiliser des outils de coupe rotatifs à l'emporte-pièce. Voici d'ailleurs à quoi correspondent les différentes tailles de "cloche" considérées, ce qui permet ensuite de connaître la profondeur approximative requise des tranchées creusées dans le métal selon leurs différentes fonctions:


    En particulier celle devant recevoir une cloison scellante en plastique transparent (E) mesurant 1¼" (dia.) et dont le bord extérieur sera possiblement entamé une fois que la pièce aura été façonnée en forme de quasi-sphère:


    Je ne prétends pas arriver à une implémentation aussi fidèle mais en tout cas j'aurai de quoi mieux me guider lorsque viendra le temps de passer à cette étape non moins importante vue que la suite pourrait en dépendre, beaucoup plus tard. Tout ceci en croisant les doigts qu'il ne se présente pas d'imprévus additionnels, un super-virus par exemple...



    Sur ce bonne journée et au plaisir!
    http://www.jango.com/profiles/44436821

  3. #3
    Seedling Egzoset's Avatar

    Join Date
    Jun 2012
    Location
    Qc, Canada
    Posts
    180
    Thumbs Up/Down
    Received: 5/0
    Given: 8/0
    Rep Power
    10

    0 Not allowed! Not allowed!

    Cool

    Re-Salut,

    J'ai enfin relevé le défi qui consistait à faire se rencontrer par les bouts 2 trous-tuteurs assez bien alignés pour fusionner en un seul:


    ATTENTION: Une série de chocs se produit losqu'une mèche atteint le trou jumeau de l'autre moitié. Deux choses à éviter peuvent alors survenir: soit la mèche est trop fine et elle casse, soit elle résiste et entraîne toute la pièce dans son mouvement. Dans le 1er cas on risque de perdre la pièce si le bout cassé reste obstinément coïncé, ce qui n'est pas si grave en comparaison du suivant qui expose à des coupures sanguinolentes si on s'aventure imprudemment à essayer de tenir la pièce fermement serrée entre ses doigts... L'un comme l'autre ces scénarios menacent de gâcher la journée si on n'y prend pas garde; toujours appliquer les notions se sécurité d'usage, à commencer par le port de lunettes et de gants!

    La 3ième option consiste à porter davantage attention aux vibrations puis à la résistance grandissante ressenties quand les trous se touchent, il faut alors user de patience et ne pas chercher à aller trop vite en traversant d'un coup. Une perceuse verticale simplifie grandement la tâche et s'il doit y avoir des erreurs d'alignement alors autant les faire disparaître au milieu, graduellement - et ça marche!!



    Ici on aperçoit une tige "pilote" en acier lisse qui procure une grande liberté de mouvement rotatif mais restreint tout changement de direction:


    Le diamètre du billot d'aluminium s'avérant invariable à toutes fins pratiques cela signifie que son périmètre peut servir de référence lors du marquage de 2 centres le mieux alignés possible, quoique qu'on n'ait pas nécessairement besoin de disposer d'outils industriels pour autant.

    Cette méthode m'a permis de réaliser 5 pièces viables avec seulement un rejet, ce qui était plutôt l'inverse avant que n'advienne la CoViD-19 - une vraie oeuvre de destruction en comparaison!


    Dans l'encadré (ci-dessous) on a "L'APRÈS" et à droite "L'AVANT", montrant les pièces enfilées sur une tige-tuteur de ¼" (dia.) bien ajustée pour les forcer à s'aligner:


    La différence semble subtile mais on n'a qu'à faire tourner une pièce par rapport à sa jumelle pour constater les défauts de "balancement", surtout en fonction de leur alignement côté-base, avec les capteurs-de-flames des sphères orientés vers l'extérieur, comme il se doit. Cette fois-ci la référence de départ ayant un haut degré de fiabilité ça révèle clairement que la première coupe transversale aurait eu besoin d'une correction, cependant mon cliché démontre également qu'on arrive malgré tout à compenser l'angle même une fois la constatation faite - un détail confirmant qu'on a intérêt à se garder une marge de tolérances jusqu'à la fin.



    Mes dernières images illustrent aujourd'hui 2 paires assorties à gauche, puis à droite sur le dessus ainsi que dans l'image suivante il s'agit d'une pièce orpheline presque parfaite.




    Bon, c'est pas la NASA sauf que l'outillage reste relativement assez simple & abordable pour un modeste atelier à la maison. J'ai donc bon espoir pour la suite...

    http://www.jango.com/profiles/44436821

Tags for this Thread

Bookmarks

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •