Vol d'électricité

Entre 40 et 110 millions $ volés * Hydro-Québec

Agence QMI
Olivier Bourque
01/12/2010 23h15







Hydro-Québec est incapable de dire précisément le montant des pertes lié au vol d’électricité.
© Agence QMI



MONTRÉAL - Hydro-Québec est incapable de dire précisément le montant des pertes lié au vol d’électricité. Selon les chiffres dévoilés par la société d’État, ce montant se situerait toutefois dans une fourchette comprise entre 40 et 110 millions $.


Ces données ont été dévoilées par la société d’État, qui, malgré des demandes répétées, n’a pas voulu accorder d'entrevue. Par voie écrite, Hydro-Québec a indiqué que la grande majorité de ces pertes était causée par «la prolifération de cultures illicites» comme le cannabis.

Il a été impossible de connaître le nombre de cas de vols commis par des citoyens ou des entreprises pour la dernière année.

Ce manque de précision fait sursauter Sylvain Gaudreault, député de Jonquière et porte-parole des Ressources naturelles pour le Parti québécois, qui s’est penché sur la question au cours des dernières semaines.

«Je trouve cela inacceptable qu’Hydro-Québec n’ait pas les moyens pour préciser davantage le vol d’électricité par année»,
a-t-il souligné.

«Si on coupe la poire en deux, on arrive * un montant de 75 millions $, c’est exactement la diminution des bénéfices de la société d’État lors de son dernier trimestre»,
a poursuivi le député.


Deux fois moins d’enquêteurs


Toujours selon des chiffres dévoilés par Hydro-Québec, 23 enquêteurs travaillaient en date du 31 octobre sur des dossiers reliés au vol d’électricité. C’est presque deux fois moins que les 45 employés qui effectuaient le même travail il y a deux ans.

À cette époque, Hydro-Québec avait pourtant souligné qu’elle souhaitait intensifier sa lutte contre le vol d’électricité.

Le député Gaudreault s’étonne de cette baisse d’effectifs et affirme que «les moyens techniques et les ressources humaines» devraient être alloués pour récupérer ces montants.

«Il faut avoir un nombre d’inspecteurs suffisants. Ce n’est pas une dépense, mais plutôt un investissement»,
a-t-il soutenu.

Pour la prochaine année, la société d’État a indiqué qu’elle prévoyait récupérer un maigre 6,1 millions $ pour l’ensemble de l’électricité subtilisée.

Hydro-Québec n’avait toujours pas indiqué le montant qu’elle avait récupéré au cours de l’année 2010 lors de la mise en ligne de ce texte.

Informations remises au Parlement

Par ailleurs, la société d’État, qui était passible d’outrage au Parlement, a finalement remis les informations relatives * tous les contrats octroyés entre 2000 et 2010, qui étaient demandées par tous les partis politiques * l'Assemblée nationale.

Hydro-Québec devait notamment remettre tous les noms des entreprises qui ont soumissionné, le mode d’attribution, le montant de chacune des soumissions et le montant réel des déboursés.




http://fr.canoe.ca/infos/societe/arc...01-231544.html



LEQ


C'est quoi exactement des "...«cultures illicites» comme le cannabis